UNION AMICALE DU GENIE DE L’ILE DE FRANCE

Accueil du site > Culture > Les unités du génie > Histoirique de l’EPSOR Génie > Une école unique en son genre 1/1

Une école unique en son genre 1/1

l’ E.P.S.O.R.G. ( 1931 - 1995 )

dimanche 6 avril 2008, par Jean Claude Bourgeois

Histoire de l’ Ecole de Perfectionnement des Sous-Officiers de Réserve du Génie


Créée en 1931, cette Ecole était placée sous les ordres du Général commandant l’Ecole Militaire et d’Application du Génie de Versailles. ( EMAG ).

Elle comportait plusieurs centres répartis dans la région parisienne ; elle était encadrée par des officiers et des sous-officiers d’active, avec quelques officiers de réserve.

Le but poursuivi par l’ EPSORG était multiple :

- Instruire, former les sous-officiers de réserve du Génie sur les techniques employées par le Génie et notamment l’évolution du matériel et de son emploi.

- par ses travaux appropriés ( cours en salle, conférences et exercices pratiques techniques sur le terrain ), entretenir chez les sous-officierrs de réserve du Génie l’ aptitude au commandement, les mettre à même de remplir leur rôle à la mobilisation.

- entretenir parmi les sous-officiers du Génie, et pour le plus grand bien de l’ armée, les liens moraux qui doivent exister entre camarades d’active et de réserve.

Elle fonctionna sans discontinuer jusqu’en juillet 1939 et forma un grand nombre de sous-officiers, certains furent promus officiers.

Mise en sommeil pendant la durée de la guerre, elle rouvrit ses portes en 1946 et fonctionna jusqu’en juillet 1970.

Réactivée en 1975, l’ Ecole était placée sous le commandement du général commandant et directeur du génie de la 1ère région militaire et avait pour support le 5 ème régiment du génie implanté à Versailles. ( Note 0014/ CDRG / .1 / DR du 04.09.1975 signé par le général Guerin) .

Elle poursuivra sa mission d’instruction, et dans sa discipline génie-combat, elle préparait le BAS1, faisait passer les épreuves de l’ UV1 du BAS2 et préparait les candidats au BAS2 concrétisé à l’ EAG d’Angers.

Elle a fourni ainsi en fonction des besoins du commandement, des sous -officiers de réserve aux différentes unités , compagnies de combat, directions de travaux, état-majors.

Tout l’encadrement de l’ Ecole, direction et instructeurs, était entièrement pris en charge par des officiers et des sous-officiers de réserve du Génie, les officiers servant à l’ Ecole étaient, suivant la tradition, issus du corps des sous-officiers , tous volontaires et bénévoles.

L’école en temps que telle, fut dissoute en 1995 pour créer le Centre de perfectionnement des cadres de réserve du Génie (CPCRG).

Après le colonel P. Benet , son dernier Directeur a été le Commandant J. Paquerault.

Le 5 ème régiment du génie, grâce à sa fraternité d’arme avec les Réserves par le biais de tous ses chefs de corps, a toujours été pour l’ EPSORG un soutien sans faille.

Il a fourni ses moyens en matériels divers pour les missions de l’ Ecole, missions qui naturellement ne pouvaient avoir lieu que les fins de semaine, puisque les Officiers et sous-officiers de l’ Ecole étaient pris par leur profession, le reste du temps.

Des Stages de commandement à l’ EAG ont permis l’avancement des officiers.

Son dernier insigne homologué

Symbolique de l’ Insigne :

Sur un écu aux couleurs du Génie, sont placés :

la pelle et la pioche des sapeurs-mineurs, l’ancre des sapeurs-pontonniers, représentées pour rappeler qu’à l’origine, les cours étaient spécialisés et séparés.

Leur réunion sur un même écu signifie qu’il n’y a plus de séparation dans l’ instruction.

La cuirasse et le pôt-en-tête, sont les marques de l’appartenance à l’ arme du Génie.

Les armes de l’ Ile de France indiquent l’implantation et le recrutement de l’ Ecole, l’épée symbolisant l’ Ecole.

Note officialisant l’homologation de l’insigne.

L’insigne et le fanion furent conçus par Jean Paquerault dernier directeur de l’ EPSORG.

Texte de Jean Paquerault

Mis sur le site par J.C. Bourgeois

Crédits EPSOR Génie


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | page légale | espace de rédaction | site réalisé avec  |SPIP |  par Philippe Bataille | squelette