UNION AMICALE DU GENIE DE L’ILE DE FRANCE

Accueil du site > Culture Génie > Objets Génie > Cartes et cartons > Cartes et histoire > Cartes postales militaires période 1900

Cartes postales militaires période 1900

mercredi 8 octobre 2008, par Jean Claude Bourgeois


René Lenabour a retrouvé ces cartes postales

Char et Wagon armistice

Le Renault FT-17 est le char français le plus connu de la Première Guerre mondiale. Il en fut produit près de 3 500 exemplaires. Ce char influença énormément l’industrie de l’armement à travers le monde en fixant le type même du char de combat, par l’emploi d’un armement en tourelle. Il est resté en service dans l’armée française jusqu’au début de la Seconde Guerre mondiale. ( Wikipédia )

Canon de 155 court

Canon 155 court 1904

JPEG - 124.7 ko
NAVIRES : LE HOCHE ET UN NAVIRE OTTOMAN

Des informations complémentaires sur « le Hoche » sont disponibles sur internet, dans vos moteurs de recherche préférés tapez « le Hoche »

JPEG - 49.4 ko
Avion LA BRAYELLE aviateur Debuissy
Avion de 130 chevaux

L’aviateur Debuissy participa, entre autre, au concours de l’aviation militaire de Reims en 1911, pour voler sur avion Breguet.

L’auteur du site concours de l’ aviation militaire à Reims en 1911 Gérard Hartmann raconte :

"Lors de ce concours, Pierre Auguste Roques( 1856-1920), polytechnicien, est général de division ( Génie ) quand en 1910 le ministre de la la Guerre, le général Brun fait appel à lui pour étudier l’aéroplane en tant que nouvelle arme. Placé à la tête du parc aérostier de Chalais -meudon, ( Génie) et du polygone de Vincennes ( Artillerie), Roques se heurte au général Rémy ( Artillerie) qui souhaite commander des aéroplanes immédiatement. Le génie impliqué dans les dirigeables souhiate des appareils capables de missions plus ambitieuses. Finalement, Chalis-meudon met la main sur la qualification des moteurs pour toute l’armée,artillerie,génie et marine."

Ces cartes postales ont une histoire... Origine : une correspondance d’un dénommé Paul ....avec une demoiselle Cardiné ......à priori arménienne, habitante de Constantinople.

Ce militaire était en garnison à Saint Mihiel en 1907 et sans doute dans un bataillon de chasseurs à pied. La correspondance devait avoir été assez loin puiqu’il désignait sa correspondante par " ma chère fiancée ". Ci-dessous une extrait de la magnifique écriture de Paul

Ecriture de Paul...

Turquie Inéboli Les pompiers 1907

Ineboli Ce port de la Turquie d’Asie, sur la mer Noire, était la première escale que rencontraient les paquebots de la compagnie des « Messageries » qui assuraient la ligne de Constantinople à Trébizonde. Le nom actuel est Inebolu.

Renseignements administratifs : L’ouverture d’un bureau de distribution à Ineboli en août 1857 a coïncidé avec la création de la ligne de Trébizonde, celle-ci ayant été décidée par la circulaire N°57 de juin 1857. Le bureau d’Ineboli fut supprimé en août 1876.

J.C. Bourgeois le 09 octobre 2008


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | page légale | espace de rédaction | site réalisé avec  |SPIP |  par Philippe Bataille | squelette