UNION AMICALE DU GENIE DE L’ILE DE FRANCE

Accueil du site > Culture Génie > Objets Génie > insignes > Toul et voies férrées ( Page 4 )

Toul et voies férrées ( Page 4 )

jeudi 3 avril 2008, par Pierre Bouf


Toul et voie férrée

L’association de la mention de la ville de Toul (blason) à celle où la voie ferrée réduite de 60 (traction) était bien historiquement justifiée. En effet, c’est bien en ce lieu que le LCL PECHOT et l’Ingénieur BOURDON de chez Decauville réalisèrent en 1888 les premiers essais de ce type de voie ferrée. (L’écartement de 60 avait été retenu contre l’avis du Génie qui désirait l’écartement métrique identique à celui des chemins de fer secondaires français et contre celui de l’Artillerie qui préconisait un écartement de 50 permettant l’accès direct aux casemates de tir).
Au début du 20ème siècle, le camp retranché de Toul comptait 4700 mètres de voies intérieures (forts, ateliers de chargement, ouvrages, magasins-cavernes) et 1400 mètres de voies extérieures (service des munitions entre les magasins des batteries extérieures et des pièces).


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | page légale | espace de rédaction | site réalisé avec  |SPIP |  par Philippe Bataille | squelette