UNION AMICALE DU GENIE DE L’ILE DE FRANCE

Accueil du site > Culture > Les personnels du Génie > Merci les Sapeurs-pompiers

Merci les Sapeurs-pompiers

jeudi 3 octobre 2019, par Jean Paquerault


Merci les Sapeurs-pompiers

Je viens de retrouver le « coup de gueule » du général Galet commandant la brigade de sapeurs-pompiers de Paris, écrit en 2018 après qu’un déséquilibré ait poignardé deux sapeurs-pompiers venu, à la demande du SAMU, pour le secourir, en tuant un et blessant le second.

Voici le texte.

« Une société qui ne protège pas ses anges-gardiens est vraiment malade », a ensuite déploré le commandant de la BSPP, avant d’évoquer l’enchaînement des faits ayant entraîné la mort du sapeur de 1ère classe Henry. Ainsi, explique-t-il, les pompiers de Paris avaient été sollicités par le Samu pour prendre en charge un homme « agité, aux antécédents psychiatriques (schizophrène, bipolaire) et en rupture de traitement » mais sans « notion de dangerosité immédiate ».

Aussi, poursuivait-il, le drame qui s’est joué à Villeneuve-Saint-Georges est la conséquence d’une « demande de [leurs] moyens qui n’est pas fondamentalement justifiée et d’une sous-évaluation du caractère dangereux » de l’agresseur. Et d’ajouter : « Le sapeur-pompier de Paris […] n’est pas là pour être le punching-ball d’une violence irrationnelle, voire d’une haine. »

J’ai voulu réagir, en effet le 17 juin dernier, le soir, je ne me sentais pas bien. Je fis appeler les Pompiers. Ils vinrent très rapidement et me prirent en main, après examen et une conversation avec le médecin régulateur, ils me transportèrent aux urgences de l’hôpital Henri Mondor.

Le contact fut chaleureux, nous étions entre sapeurs. Ces jeunes sapeurs avaient vu les insignes des unités du Génie que j’avais portés.

Après m’avoir déposé ils s’en retournèrent. Au cours du peu de temps que j’ai passé aux urgences, j’ai pu observer les arrivées de personnes apportées par d’autres équipes de la BSPP.

Alors j’ai beaucoup de mal à comprendre que l’on puisse s’en prendre à eux, les attaques et incivilités dont ils font l’objet sont inadmissibles et sont une honte.

Alors ici je tiens à remercier, particulièrement, ces jeunes qui se dévouent pour les autres.

Jean Paquerault


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | page légale | espace de rédaction | site réalisé avec  |SPIP |  par Philippe Bataille | squelette