UNION AMICALE DU GENIE DE L’ILE DE FRANCE

Accueil du site > Activités UAGIF > Activités de cohésion > Sainte Barbe 2018 de l’UAGIF

Sainte Barbe 2018 de l’UAGIF

vendredi 3 mai 2019, par Jean Paquerault


Sainte Barbe 2018 de l’UAGIF

En cette fin d’année mouvementée, la Sainte-Barbe nationale ne put être célébrée à Paris. Mais nous pûmes nous réunir, comme prévu, ce dimanche 9 décembre 2018, pour fêter la Sainte Barbe en la Villa Saint-Cyr de Bourg-la-Reine.

Après l’accueil des participants, la conférence présentée avait pours sujet « l’année 1918 » en cette année anniversaire de la fin de la Grande Guerre.

Le but de cette présentation était de faire ressortir les faits marquants, tant militaires que civils, qui se déroulèrent au cours de cette année 1918.

Bien évidemment le temps imparti étant limité, le diaporama ne reprit que les faits les plus marquants.

Un sujet important fut plus longuement exposé, celui des femmes pendant la Grande Guerre. Joffre a pu dire « Si les femmes s’arrêtent, nous perdrons la guerre ». Elles remplacèrent les hommes mobilisés dans tous les secteurs, agriculture, usine d’armement, intendance, habillement, mine, la santé les soins avec les infirmières etc.. Ainsi 3 400 000 femmes travaillèrent dans des conditions parfois difficiles. A la fin de la guerre elles furent priées de regagner leur foyer.

Après la conférence, le Président de la FNG, prit la parole. Tout d’abord concernant la conférence, il releva la date de création de la Ligue contre le Cancer mais aussi l’action des femmes pendant la Grande Guerre.

Puis il nous parla des Eparges. Pendant la Grande Guerre, le génie était engagé sur tous les théâtres d’opérations. Les Eparges sont devenues un symbole pour le génie, par l’âpreté des combats qui s’y déroulèrent et par l’action des associations régionales qui firent ériger le monument « A la Gloire du Génie ». Le Point X ne fut jamais conquis par l’un des deux belligérants, tout au long de ces quatre années de combats. Il fut investi en 1918, les Allemands l’ayant évacué suite à la pression qu’exerçaient les troupes américaines sur le saillant de Saint-Mihiel.

Si pendant une période, les commémorations étaient moins fréquentes en ce lieu, l’action des associations régionales et de la FNG, firent que maintenant, tous les ans un pèlerinage est organisé. Cette année, le pèlerinage se déroula avec la participation des sapeurs allemands de l’école des pionniers à Ingolstadt en Bavière. Ceux-ci trouvèrent l’accueil et la cérémonie très intéressants, qu’ils émirent le souhait de revenir l’année prochaine.

Cette participation sera étudiée en collaboration avec l’Ecole du génie d’Angers.

Le général invite tous ceux le pouvant à venir à ce pèlerinage.

Ensuite, l’ensemble des participants se regroupa dans le hall pour la traditionnelle photo. Pour ensuite prendre l’apéritif puis les convives prirent place autour des tables et l’équipe de Madame Diaz servit le repas.

La traditionnelle tombola eut un franc succès.

Puis ce fut le moment de se séparer


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | page légale | espace de rédaction | site réalisé avec  |SPIP |  par Philippe Bataille | squelette