UNION AMICALE DU GENIE DE L’ILE DE FRANCE

Accueil du site > activités hors UAGIF > DANTZIG 2018

DANTZIG 2018

dimanche 21 octobre 2018, par Jean Paquerault, Pierre Bouf


DANTZIG 2018

Angers les 7 & 8 juin 2018.

Après avoir satisfait aux formalités d’usage pour accéder au site et pour la restauration en soirée, les trois sapeurs franciliens qui viennent d’arriver s’empressent de retrouver leurs camarades des autres amicales déjà sur site. Il s’agit surtout des Angevins les régionaux de l’étape !

Dans les tribunes couvertes, il y a des places à l’ombre et un certain nombre a été réservé aux adhérents de la FNG. Les trois drapeaux et leur porteur qui nous représentent ; celui de la Fédération, celui de l’UAGIF et celui de l’amicale du Maine-et-Loire sont en position, alignés au bord de la Place d’Armes à côté de nous, ils sont rejoints par un quatrième celui du Souvenir Français.

La cérémonie est commentée et sonorisée, elle est animée musicalement par la fanfare du 6e RG en tenue de tradition. Les drapeaux des unités et leur garde, issus de toutes les composantes de l’arme viennent rejoindre leur emplacement sur les deux Engins de Franchissement de l’Avant (EFA) déployés à cet effet.

Le premier arrivé, celui de l’Ecole du Génie, reste en position centrale sur la longueur du terre-plein, celui du 1er RG dissous (le plus ancien de tous) en dépôt à l’Ecole, occupe symboliquement le centre du petit côté où se trouve le Monument aux morts de Constantine.

Sur la structure des ponts, on remarque (et pas forcément dans cet ordre) grâce aux couleurs des bérets, képis, calots, des casques, des chemises et des épaulettes, ceux des régiments de génie-combat, des sapeurs de l’air, des sapeurs parachutistes, des légionnaires-sapeurs, des sapeurs-pompiers de la BSPP, des sapeurs-sauveteurs de la Sécurité Civile. On y voit même le drapeau du 2ème RG (dissous) et sa garde qui a été récemment confié au régiment du Service Militaire Volontaire de Montigny-lès-Metz.

L’arrivée des autorités civiles et militaires (le préfet, un député, un maire-adjoint, quatre généraux en tenue, deux colonels, le Président de la FNG etc…) a précédé le passage des troupes en revue, la lecture de l’ordre du jour, la remise des décorations (Médaille militaire, Ordre National du Mérite, Croix de la valeur Militaire et Médaille de la Défense Nationale).

A l’issue de la prise d’armes, les représentants des différentes unités sortent de la place au pas cadencé, drapeau de l’Ecole en tête alors qu’un important détachement de la Sécurité Civile ferme la marche.

Quelques longs instants plus tard à Berthezène, on assiste à des sauts en parachute de précision réussis avec brio, c’est ensuite vers Verneau que tous se dirigent pour l’étape finale ; le bivouac. Implanté sur le parking c’est moins pittoresque que sur la pelouse mais vu les aléas de la météo personne n’y trouve à redire. Très bien organisé, pas de cohue au buffet, des places à table pour tous (encore un coin pour la FNG !) la musique du 6ème RG en formation Jazzy pour mettre de l’ambiance, les quelques cinq cents invités présents ont apprécié.

Le lendemain matin, la traditionnelle assemblée générale de la Fédération s’est déroulée dans le grand espace de l’amphithéâtre Adeline. Le président de la FNG a eu l’occasion d’y présenter le programme du 41ème congrès national de 2019.

S’en est suivi un sympathique déjeuner de cohésion servi au Cercle-Mess pour ceux qui disponibles ont pu encore bavarder quelques instants avant la dislocation. A 15 heures « finex », et retour sur la capitale.

Texte et photographies de Pierre Bouf


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | page légale | espace de rédaction | site réalisé avec  |SPIP |  par Philippe Bataille | squelette