UNION AMICALE DU GENIE DE L’ILE DE FRANCE

Accueil du site > Activités UAGIF > Activités culturelles > Visite de la basilique de Saint-Denis 2

Visite de la basilique de Saint-Denis 2

jeudi 28 mai 2015, par Jean Paquerault


L’U.A.G.I.F. visite la basilique de Saint Denis

Deuxième volet.

L’église MEROVINGIENNE

Saint Denis a vécu au IIIème siècle. C’est un chrétien qui fut nommé évêque de Paris chargé de convertir les Parisis au christianisme. Il fut persécuté et décapité, peut-être près du mont Martyrum (Montmartre). La légende veut qu’il ait ensuite porté sa tête jusqu’au lieu proche du site actuel de l’abbaye. Une riche romaine l’a fait enterrer ensuite près de la basilique. Le lieu exact restant inconnu.

Jusqu’au IXème siècle, des éléments légendaires furent ajoutés à l’histoire du saint, comme ses deux compagnons RUSTIQE et ELEUTHERE. Nous pouvons admirer trois tombes de cette époque dans la crypte de la basilique.

Le lieu de sépulture du martyr, fut marqué vers 475 par une église dont la construction est due à Sainte Geneviève, patronne de Paris, qui empêcha ATTILA d’envahir Lutèce. Une communauté monastique, installée au VIème siècle à Saint Denis fera du monastère, placé au cœur du domaine royal, un des plus importants et des plus riche de la Gaule.

De fait, le lieu avait un grand prestige comme en témoigne le découverte en 1959 du sarcophage de la reine AREGONDE, épouse de CLOTHAIRE 1er et bru de CLOVIS, morte entre 573 et 579, première personne royale qui y fut inhumée.

L’église fut agrandie une deuxième fois sous DAGOBERT 1er qui y fit placer, ver l’an 630, les corps de Saint DENIS, le prêtre RUSTIQUE et le diacre ELEUTHERE. DAGOBERT 1er fut le premier roi des Francs a être inhumé à Saint Denis. Vers 650, le monastère et une série de sanctuaires, furent créés (Saint PAUL et Saint PIERRE).

L’église CAROLINGIENNE

Les deux successeurs de DAGOBERT, "les rois fainéants", laissèrent gouverner les Maires du palais. Charles MARTEL décida de se faire enterrer à Saint Denis en 741. Son fils, PEPIN LE BREF, désigna l’abbé FULRAD, pour négocier avec le pape ZACHARIE l’arrivée d’une nouvelle royauté. C’est ainsi que PEPIN LE BREF, élu roi à SOISSONS, fut sacré à Saint Denis en 754 par le pape ETIENNE II.

Vers 750, un nouveau sanctuaire fut entrepris le 24 février 775. La consécration eut lieu en présence de CHARLEMAGNE.

En 867, CHARLES LE CHAUVE, prit lui-même le titre d’abbé de Saint Denis. L’abbaye devenait abbaye royale pendant un siècle. Hugues CAPET rétablit l’élection des abbés qui resteront conseillers du Roi.

Voir les volets suivants : 3,4,5 et 6


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | page légale | espace de rédaction | site réalisé avec  |SPIP |  par Philippe Bataille | squelette