UNION AMICALE DU GENIE DE L’ILE DE FRANCE

Accueil du site > Culture > Visites culturelles > Modernisation de la Défense

Modernisation de la Défense

visite du Groupement de soutien de la base de défense de Versailles

dimanche 1er mai 2011, par Jean Claude Bourgeois


Le 28 avril 2011, une petite délégation de l’ UAGIF, prenait contact avec le Groupement de Soutien de la base de défense de Versailles.

Le rendez-vous était fixé au Mess de Garnison de Versailles ou un déjeuner permettait en présence du Lieutenant-Colonel Libmond, DRH de l’ Unité, de commencer à discuter de la réorganisation des bases de défense et en particulier des groupements de soutien de ces bases.

C’esy un arrété qui................

Arrêté du 29 novembre 2010 portant création et organisation des bases de défense et fixant les attributions des commandants des bases de défense NOR : DEFD1030278A

Vu l’arrêté du 16 février 2010 modifié portant organisation de l’état-major des armées et fixant la liste des autorités et organismes directement subordonnés au chef d’état-major des armées, Arrête :

Art. 1

Il est créé, à compter du 1er janvier 2011, les bases de défense et les groupements de soutien de base de défense dont la liste est annexée au présent arrêté.

Art. 2

La base de défense est une aire géographique regroupant dans son périmètre l’ensemble des formations et organismes du ministère de la défense, dont l’administration générale et le soutien commun sont exercés de manière mutualisée par un groupement de soutien de base de défense. Au sein de la base de défense Ile-de-France, l’administration générale et le soutien commun des formations et organismes du ministère de la défense sont exercés par plusieurs groupements de soutien de base de défense. Les missions mentionnées au premier et au deuxième alinéa du présent article s’exercent sans préjudice des attributions du service parisien de soutien de l’administration centrale.

Art. 3

Dans chacune des bases de défense, un officier, commandant de base de défense, est responsable de l’administration générale et du soutien commun délivrés par les groupements de soutien de bases de défense aux formations et organismes du ministère de la défense. Il assure la coordination locale des soutiens délivrés par les directions et services du ministère à ces formations et organismes. A cet effet, il détermine les priorités et rend les arbitrages nécessaires entre les besoins des organismes et formations soutenus et les capacités de soutien. Il assure en outre la programmation des crédits budgétaires qui lui sont confiés et est responsable de leur utilisation. Il relève du sous-chef d’état-major soutien de l’état-major des armées qui a l’appellation de commandant interarmées du soutien. Le secrétaire général pour l’administration lui donne les directives spécifiques nécessaires à l’exécution des missions qui lui sont confiées par le décret du 5 octobre 2009 susvisé fixant les attributions et l’organisation du secrétariat général pour l’administration du ministère de la défense. Le commandant de base de défense a autorité sur le chef de groupement de soutien de la base de défense.

Art. 4

Les groupements de soutien de base de défense sont l’unique formation administrative des armées dotées d’une trésorerie militaire dans la base de défense, à l’exception des formations dont la liste est fixée par arrêté du ministre de la défense. Art. 5

Les commandants de base de défense mentionnés à l’article 3 du présent arrêté peuvent exercer les fonctions de commandant d’armes ou de commandant d’armes délégué, conformément au décret du 15 octobre 2004 susvisé. Ils peuvent également exercer la fonction de délégué militaire départemental définie à l’article R.* 1211-3 du code de la défense.

*******************************************************

Après le déjeuner, le LCL Libmond nous acceuillait dans la salle d’Honneur de son Unité au camp des matelots ou il nous a présenté toute la réorganisation des bases et ses implications dans les groupements de soutien.

Une base de défense (BdD) est une aire géographique au sein de laquelle les formations du ministère de la Défense français bénéficient de soutiens mutualisés et coordonnés. Pour ce faire, des officiers relevant du chef d’état-major des armées et portant le titre de commandant de base de défense, assurent la responsabilité de l’administration générale et du soutien commun délivrés par les groupements de soutien de bases de défense (GSBdD). Ils assurent, en outre, la coordination locale des soutiens délivrés par les directions et services du ministère à ces formations et organismes (santé, essences, systèmes d’information et de communication, infrastructure...).

Les raisons de cette révolution[modifier]Rationaliser les soutiens pour réduire les coûts Réinjecter les économies dégagées dans le budget des armées pour renforcer le niveau d’efficacité opérationnelle (notamment grâce au renouvellement des équipements) Améliorer la condition du personnel Participer sans faillir au soutien des unités Depuis 1996, notre armée est entrée dans une nouvelle ère, celle de la professionnalisation et de la modernisation. Avec la réorganisation du ministère, elle connaît aujourd’hui une profonde transformation. Décidée par le président de la République sous la double impulsion du Livre blanc et de la Réforme générale des politiques publiques (RGPP) et dans le respect de la nouvelle loi de programmation militaire (LPM), la rationalisation de l’administration générale et du soutien commun (AGSC) a été mise œuvre il y a bientôt deux ans. Elle vise à adapter les capacités opérationnelles des armées aux exigences économiques notamment en réduisant le coût global de soutien et de fonctionnement.

La base de défense : un des moyens de la réforme[modifier]Sur les 54 000 réductions de poste prévues par la réforme, une part importante sera réalisée au sein des fonctions de soutien, par la mise en place d’une organisation en bases de défense. Si la mise en place des BdD est aujourd’hui le projet le plus connu, elle ne constitue qu’une partie d’un changement plus global dont l’objectif est de réduire les coûts de fonctionnement pour réinvestir les économies sur d’autres lignes budgétaires réputées plus importantes aux yeux du Président de la République

Le déploiement des BdD se fera par le biais de la restructuration des fonctions achats/finances et RH, de la convergence des systèmes d’information et de communication pour pallier la réduction des effectifs, de la création des centres médicaux des armées et de la réorganisation de la fonction infrastructure.

La base de défense : un modèle de réorganisation qui se veut pragmatique[modifier]Conduite sous l’autorité du CEMA, la mise en œuvre des bases de défenses fait partie intégrante de la nouvelle organisation interarmées du soutien (OIAS) dont l’enjeu est la rationalisation des moyens logistiques, financiers et humains, mais dont la finalité reste avant tout le gain financier dégagé par cette « révolution ». L’objectif des bases de défense, de permettre aux forces de se recentrer sur leur activité opérationnelle, reste secondaire et non pas une finalité en soi.

L’organisation en bases de défense vise à garantir le soutien de toutes les formations et organismes du ministère de la défense rattachés à la BdD (armées, DGA, SGA) dans le cadre :

du soutien général à l’activité métier, des entraînements, de la formation, des exercices, et pour les missions opérationnelles, en France et à l’étranger.

Les BdD : Déploiement en trois phases de 2009 à 2011[modifier] 2009 : Expérimentation – Phase I[modifier]Mise en œuvre et premier retour d’expérience

Il s’agissait de tester la capacité des unités et des chaînes métiers à réaliser les mutations administratives, financières et organiques nécessaires à la mise en place de cette nouvelle architecture, tout en préservant la qualité du service rendu aux formations soutenues au sein de la BdD.

Conformément à la lettre de mission qui leur a été adressée par le CEMA, les Com BdD ont, tout au long de cette phase, identifié les bonnes pratiques et conduit leur plan d’action. Les enseignements de cette phase initiale de l’expérimentation ont été recueillis au cours du premier retour d’expérience effectué à l’été 2009. Ils ont été traduits dans une directive définissant les modalités d’organisation et de fonctionnement pour les bases de défense pilotes créées au 1er janvier 2010.

2010 : Expérimentation – Phase II[modifier]Passage des « BdD expérimentales » aux « BdD Pilotes »

L’expérimentation se poursuit en 2010 avec la phase pilote et la création de 7 nouvelles bases de défense. Avec les 11 bases expérimentales déjà existantes, elles constituent la génération des 18 bases pilotes qui permettront d’approfondir les organisations et les procédures, préalable indispensable au déploiement de la totalité des bases de défense de plein exercice en 2011. Cette phase pilote a été ponctuée d’un second retour d’expérience en février 2010 qui a permis de dresser le bilan du processus budgétaire sur un exercice complet. Un troisième et dernier retour d’expérience s’est déroulé au mois de juin 2010.

2011 : Le déploiement - Phase III[modifier]Le déploiement de la totalité des 60 bases de défense retenues est réalisé depuis le 1er janvier 2011. Ces dernières monteront en puissance progressivement au cours du 1er semestre 2011 afin d’assurer la totalité de leurs responsabilités une fois la période de mutations estivales 2011 achevée. Les difficultés importantes rencontrées, tant culturelles que pratique, ne peuvent remettre en cause ce déploiement. Ce

*******************************************************

Le président J.C. Bourgeois remet au LCL Libmond un souvenir du Génie

Le président de l’ UAGIF J.C. Bourgeois a très vivement remercié le Colonel Pithois, chef de corps et le lieutenant-Colonel Libmond notre conférencier pour cette excellente journée.

Un accueil très sympathique,........ enfin un très très bon moment passé à apprendre les nouveauités de l’organisation des armées-

Messieurs ......... Chapeau

JC Bourgeois

P.S. RV pour le méchoui aux matelots le 11 juin


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | page légale | espace de rédaction | site réalisé avec  |SPIP |  par Philippe Bataille | squelette