UNION AMICALE DU GENIE DE L’ILE DE FRANCE

Accueil du site > Culture Génie > unités du génie > 8 ème régiment du génie 1922 Lettre du Colonel Morel

8 ème régiment du génie 1922 Lettre du Colonel Morel

lettre du colonel Morel CDT. le régiment

mardi 10 novembre 2009, par Jean Claude Bourgeois


Ci-dessous copie de la lettre du départ du colonel Morel commandant le 8 ème régiment du génie.

JPEG - 205.9 ko
Lettre COL Morel CDT. 8 ème RGT. Génie

8 ème régiment du génie

Ordre No 29 1922

En exécution des ordres du ministre D.M. 7473 du 11 février , je quitte le commandement du 8 ème à la date du 16 avril. Désigné d’autre part parD.M. 2033 10/11 du 16 mars pour suivre à Metz le centre d’études d’Artillerie à dater du 2 Avril, je remets à la date d’aujourd’hui le Cdt. provisoire du 8 ème Régt au Cdt. Girard et la direction du dépôt ainsi que celle du centre de perfectionnement des liaisons et transmissions au Cdt. Leneveu. Il doit bien entendu que ce dernier officier supérieur disposera pour le centre en question de tout le personnel nécessaire qui devra être fourni par le régiment et en particulier que les officiers chargés du cours mis à disposition par la décision du 18 mars ne devront pas être distraits de ce service spécial. Au moment ou je vais quitter le corps que j’ai eu l’honneur de commander pendant près de 3 ans, je salue son drapeau que j’ai vu remettre au régiment alors que je servais comme chef se section et que j’ai été heureux et fier d’avoir eu en garde. Je remercie les officiers du dévouement et du zèle qu’ils ont apporté dans leur tâche, grâce auquels la mienne a été rendue possible et considérablement facilitée. Regardant derrière nous le travail effectué,, nous pouvons tous être fiers en considérant ce qu’est aujourd’hui notre régiment qui au commencement de 1920 n’existait encore qu’a l’état embryonnaire et a dû être entièrement reconstitué.. Mais malgré l’importance des progrès réalisés, il reste encore beaucoup à faire ; je souhaite ardemment que chacun s’emplie avec un zèle plus grand encore s’il est nécessaire pour maintenir le beau 8 ème au premier rang de tous les corps de troupe. Je remercie aussi les sous-officiers, caporaux et sapeurs dont j’ai toujours admiré l’e. Je compte excellent esprit. Je compte que tous continueront à considérer comme un honneur de servir dans un régiment d’élite et tiendront à conserver à celui-ci le renom qu’il s’est acquis et dont il est si fier à juste titre. A vous tous, officiers, sous-officiers, caporaux et sapeurs, je ne dis pas adieu mais au revoir, j’espère vous retrouver dans la vie et je tiens à vous assurer que je serai toujours heureux d’avoir de vos nouvelles, de rester en relations avec vous. Sui quelqu’un d’entre vous croit que je puisse lui être utile, qu’il soit certain d’avance que je m’emploierai à l’ aider du mieux qu’il me sera possible uniquement parce qu’il aura appartenu à ce beau 8, ème que je demeurerai toujours infiniment fier d’avoir commandé.

Tours le Jeudi 30 Mars 1922 Le Colonel Breveté Morel Commandant le régiment

Morel


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | page légale | espace de rédaction | site réalisé avec  |SPIP |  par Philippe Bataille | squelette